Tropicsafe

Les maladies associées à des procaryotes transmis par insectes affectent gravement le commerce et l'importation de produits et de matériaux agricoles dans le monde entier. Le jaunissement mortel des palmiers et les jaunisses de la vigne, dus à la présence de 'Candidatus Phytoplasma', et le huanglongbing des agrumes dus à des 'Candidatus Liberibacter', sont de graves maladies infectieuses récemment décrites. Pour leur gestion efficace, efficiente et durable, il est nécessaire de combler d'importantes lacunes dans leur connaissance.

Afin d'augmenter et de renforcer les stratégies de lutte disponibles, le projet Tropicsafe aborde ces maladies en se concentrant sur les zones tropicales et subtropicales dans neuf régions différentes d'Afrique, d'Amérique, des Caraïbes et d'Europe.

Vingt-deux partenaires de douze pays différents sont impliqués

Le projet Tropicsafe a été financé par le programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union européenne sous la convention de subvention n ° 727459. Le projet Tropicsafe vise à fournir des outils et des solutions innovantes pour gérer et réduire l'impact de ces maladies causées par des bactéries transmises par insectes qui affectent des cultures tropicales et subtropicales. Un consortium de 22 partenaires s'attaquera à ces problèmes dans le but d'augmenter et de renforcer les stratégies de contrôle disponibles. Un conseil consultatif des intervenants (SAB: Stakeholders Advisor Board), avec une participation multisectorielle et multipartite, agira à titre de conseil et de comité consultatif pour suggérer et influencer la mise en œuvre des parties importantes du projet, et évaluer les produits du projet.

Les objectifs spécifiques du projet TROPICSAFE sont les suivants:


4

Développer des méthodes rapides et fiables pour détecter les agents pathogènes et identifier les insectes vecteurs afin de réduire les coûts et l'impact environnemental des mesures de contrôle phytosanitaires (protocoles validés sur le terrain pour une détection précoce, peu coûteuse et spécifique des agents pathogènes)

5

Évaluer la durabilité socio-économique et la faisabilité des nouvelles technologies *, ainsi que des stratégies intégrées de lutte antiparasitaire (intensification des activités de démonstration, essais sur le terrain: comparaison avant et après l'introduction de l'innovation, estimation des coûts liés à l'adoption de nouvelles pratiques, étude des effets distributifs sur différentes classes sociales)

Plan de travail

Partners